PRESS ARTICLES

Le Japon inspire Damien Poupart-Taussat
28/09/2017

Les Terres d'Aurignac sont une inépuisable source d'inspiration pour des artistes et passionnés en tout genre. Est-ce cet intérêt pour la nature qui fait se regrouper, sur Aurignac et ses environs, peintres de renom, céramistes reconnus, compositeurs, chanteurs adoubés par leur pairs ?

Damien Poupart-Taussat fait partie de cette génération d'artistes arrivés il y a quelques années sur le territoire. Professeur de piano pendant 10 ans, infographiste 3D, organisateur de concerts à la librairie l'Escale, compositeur, Damien est un passionné de musique et d'images. Il sort un septième album, BUSHIDO.

"J'ai eu la chance de partir en voyage au Japon. J'en ai rêvé de ce voyage et je redoutais d'être un peu déçu. Ce fût loin d'être le cas. J'ai toujours eu une sincère admiration pour la culture japonaise. Cela m'a inspiré et influencé dans mon travail de composition. Le thème de Bushido s'est imposé tout naturellement. En effet, ce code des principes moraux que les samouraïs japonais étaient tenus de respecter est encore profondément présent au Japon. Je n'ai pas la prétention d'avoir réussi à illustrer en quelques notes le Bushido, mais j'ai la volonté de faire ressentir mon respect vis-à-vis de ces préceptes."

Ph.Jouret / Gazette

L'écriture est son jouet...
15/09/2016

Graphiste inspiré, aimant torturer des lettres pour des mots souvent doux, Cyril Simon, alias "Fluide", s'est imposé un travail particulier pour son retour à l'Escale: reproduire en estampes les préceptes du code du Samouraï, le Bushido. Entre justice, courage, loyauté, respect, sincérité, honneur, bienveillance, c'est c/ dernier mot qu'il a choisi de reproduire en direct devant des spectateurs attentifs, avec la complicité de Damien Poupart-Taussat qui avait composé pour l'occasion un morceau d'accompagnement. Un travail parfaitement contrôlé... avec modestie et humilité.

Ph.jouret / Gazette

 

 

Moteur, Musique !
20/05/2015

"Je cherchais un film muet avec un timing d'une heure quinze environ. J'ai choisi "The Cameraman" pour y ajuster ma musique. Je pensais mettre deux ans pour réaliser ce travail. En fait, c'est en six mois que j'ai bouclé le projet à la date choisie par Christophe (Ferry) !".
Tels étaient les propos de Damien Poupart-Taussat, musicien passionné et pourtant amateur, sitôt la séance terminée dans la grande salle de Notre Dame de Lorette. "Contrairement à ce qui se passait à l'époque (ndlr: 1928) et même de nos jours où le pianiste improvise la plupart du temps, j'ai écrit totalement la partition, puis ai répété encore et encore".

Si Damien a un talent certain, le piano plus que centenaire a dû apprécier d'être l'instrument qui a fait revivre "lhomme qui ne rit jamais" dans une salle quasi magnétisée. Ce trio magique a fait applaudir à tout rompre les quelques cent cinquante personnes, petits et grands venus profiter d'un moment de franche gaîté.

Ph.Jouret / Gazette 

 

 

Damien Poupart-Taussat
11/11/2014

Alain Azad, peintre-plasticien,s'est établi à Cazeneuve-Montaut depuis 2003 et rend hommage à un personnage atypique décédé en mai 1999 : Aguigui Mouna.
« Je me souviendrai longtemps de ma première rencontre avec ce soixante-huitard avant l'heure ; c'était en 1956, Mouna Aguigui était un personnage délirant, anarchiste et pacifiqueécologiste et maître de l'absurde. Il a sillonné les rues de Paris durant plus de quarante ans, haranguant les passants. Toute personne qui a croisé sa route ne peut oublier son cri de guerre : « Hihi ! Aguigui, Aguigui à gogo, mais pas gaga, Aguigui Mouna, Aguigui Mouna ! »
Damien Poupart, musicien pendant plus de dix ans, infographiste à Aurignac, a composé pour l'occasion une oeuvre qui rend hommage à ce Diogène des temps moderne : « J'ai présenté en musique Aguigui : les jeunes années, Agogo, les années vaillantes, Agaga, la lente descente vers la vieillesse et ...La boucle est bouclée par des transitions quasi identiques »
Un public en nombre était présent au vernissage de cette exposition, composée d'un triptyque qui vaut un détour vers l'Escale.

Ph.Jouret / Gazette

 
 
L'ovation de LEAVE
22/03/2011

Les artistes sont acclamés, le public debout crie son enthousiasme, ovation est faite aux deux créateurs Commingeois du spectacle Leave, le compositeur Damien Poupart-Taussat et la chorégraphe Jézabel Amaya. Les 13 morceaux de l'album Leave ont donné naissance à 13 tableaux dansés par quelques élèves de Jézabel, la difficulté de partir, d'abandonner, de risquer un pas dans l'inconnu a été merveilleusement rendue par les hésitations, les retours, les reculs, les mouvements tantôt éclatés dans un désordre voulu, les valises portées, portantes, tirées, poussées, ouvertes, jetées, les regards tour à tour lancés au loin puis enfouis dans une main protectrice. La lumière accompagne les craintes, à la quasi obscurité succède la clarté. Sur la douceur d'un jaune "flamme de bougie", tranche un bleu d'acier glacial. Les paroles sont rares "Si tu peux rester, reste. Pars s'il le faut..." quelques mot de Baudelaire pour décrypter la chorégraphie. Un cri. La colère? La rage? L'encouragement au départ? Les 13 musiciens font corps, les cordes vibrent à l'unisson au rythme délicat du Bodhran. Le pianiste joue toujours assis à présent sur trois valises, le solo vigoureux de Pauline montre la voie, les danseurs se tendent tout entiers vers un futur possible, marchent enfin, décidés, vers leur destinée.

R.B / Gazette

 
 
Concert et chorégraphie, les deux font la paire !
16/03/2011

Avec, côté jardin, Damien Poupart-Taussat, compositeur et pianiste, épaulé par la formation à cordes de l'orchestre symphonique du Sud-Ouest dirigé par Bernard Salles, et, côté cour, Jézabel Amaya, chorégraphe et professeur de danse, aux petits soins pour sa vingtaine d'élèves, Leave, a remporté un joli succès lors des deux représentations de vendredi et samedi, au théâtre Jean Marmignon. Mais, loin des applaudissements d'un public largement acquis à la cause de ses deux artistes commingeois et des rappels, mérités de par le travail accompli, on peut s'interroger sur la pertinence de positionner ainsi deux formations qui, sur certaines séquences, pâtissaient d'un manque d'espace et de mouvement pour l'une et de sérénité d'interprétation pour l'autre. Concert, spectacle de danse ? Vu de la salle, la scène faisait, parfois, un rien encombré.

La dépèche

J'ai mis cet article malgré mon étonnement sur son contenu... en effet, il est toujours surprenant de voir comment ces même journalistes qui demandent des invitations, leurs places et la date (cause match de rugby...)alors que nous refusons du monde, essaient de jouer les critiques de Télérama en parlant de public acquis (ce qui me fait tout de même 750 amis fidèles) et ne trouvant rien à redire à part compter le nombre de personnes sur scène. Heureusement le public et sa critique (car elle peut être mauvaise mais constructive) sont là.

 
 
LEAVE: orchestre et chorégraphie
09/03/2011

Vendredi et samedi, à 21 heures, le théâtre Jean-Marmignon de Saint-Gaudens accueille un spectacle qui mêle habilement danse contemporaine et concert orchestral.

Damien Poupart-Taussat compositeur et pianiste, et Jézabel Amaya, chorégraphe et professeur de danse, ont uni leurs talents pour présenter Leave un concert orchestral chorégraphié vendredi et samedi au théâtre Jean-Marmignon. Ce spectacle mêle sur scène danse contemporaine, avec l'atelier D'ici Danse de Saint-Gaudens et l'école de danse du canton d'Aurignac, et musique orchestrale composée et interprétée par Damien Poupart Taussat au piano. Leave, c'est, à l'origine, un album pour piano et orchestre à cordes composé par Damien Poupart-Taussat qui est sorti en mars 2010. Depuis, le pianiste aurignacais a pu apprécier le travail chorégraphique de Jézabel à l'école de danse locale. Il lui a proposé de chorégraphier sa musique pour en faire un spectacle qui sera l'accomplissement de son album. L'idée a inspiré Jezabel dans son univers de danse moderne. Ainsi ce concert sera la rencontre entre 14 musiciens professionnels de l'orchestre symphonique du Sud-Ouest en formation cordes dirigée par Bernard Salles et de 16 danseurs amateurs issus des écoles de danse de Saint-Gaudens et d'Aurignac. Ces derniers ont investi leur temps libre dans la réalisation de ce projet et leur engagement émotionnel est aujourd'hui celui de vrais professionnels. Leave, c'est partir, laisser. « ça parle du difficile voyage à entreprendre pour pouvoir grandir, de l'acceptation de laisser parfois au bord du chemin un peu de ce qui rend notre valise trop lourde et nous gêne pour avancer » définit Damien Poupart Taussat. Si ce spectacle unique est une rencontre inédite, il donne à sa manière une visibilité sur la créativité et les talents commingeois. Le public ne s'y est pas trompé puisqu'on affiche déjà complet pour les deux soirées.

R.B / Gazette

 
 
LEAVE en répétition
16/02/2011

Les danseurs sont concentrés dans la salle St Michel. Jézabel Amaya a travaillé à la création d'une chorégraphie sur les 13 morceaux du disque de Damien Poupart-Taussat depuis plus d'un ans.Ce sont autant de tableaux sur le thème du départ, de l'abandon, des renoncements nécessaires, de la peur de l'inconnu avant la prise de décision, celle qui allège, celle qui libère."On a osé partir". Laisser, oublier, abandonner, c'est la signification de "Leave", c'est aussi le thème de la musique, le compositeur Damien Poupart assiste à la répétition en observateur attentif.Jézabel a choisi 16 danseurs parmi ses élèves de St Gaudens et Aurignac, enfants, ados et adultes.Ils travaillent sur la musique du CD mais la chorégraphe attend beaucoup de la rencontre avec les 14 musiciens de l'orchestre lors de la générale et bien sûr des deux répétitions au théâtre Jean Marmignon, elle espère "un véritable échange, une émotion partagée, que tout soient dans une même énergie".Chaque tableau est chargé de sens, à la fois danse et théâtre. Jézabel explique "vous avez quelque chose à raconter, vous êtes tous capables de le faire passer sur scène".Sur scène, c'est dans un mois au théâtre à St Gaudens, les vendredi 11 et samedi 12 mars à 21h, reserv. Atelier d'Ici Danse (05.61.89.76.02) et Accueil du Théâtre (05.61.95.57.87).

R.B / Gazette

 
 
Avec LEAVE, Damien ne nous quitte jamais !
23/12/2009

Avec  Leave, Damien ne vous quitte jamais
Damien Poupart, origine d'Aurignac, vient de sortir son dernier album.

Leave. Permission? Autorisation? Ou to leave. Laisser? Abandonner? Leave est le titre de l'album composé par Damien Poupart, pianiste et musicien à Aurignac. La musique est belle, terriblement belle. Tout en douceur et en mélodie, elle s'enfonce dans les profondeurs de notre méditation ou s'élève dans les hauteurs de nos rêves.

Qu'importe l'essentiel, c'est le voyage. Là, on peut s'abandonner, se laisser aller et sans attendre l'autorisation, savourer la balade musical dans la virtuosité des instruments à corde.

La musique de Leave est contemporaine. Bien sûr, elle vient d'être écrite et enregistrée. Elle est classique? Les instruments sont le piano, violons, altos, violoncelles et contrebasse. Damien Poupart la classe dans les musiques de film et ajoute "il ne manque que le film". Et moi, je vous murmure "fermez les yeux et vous verrez le film, celui de vos pensées, de vos sentiments, de vos émotions".

Et bientôt, j'espère vous écrire "ouvrez les yeux, la troupe de Jézabel danse sur la musique de Damien". Le projet est dans les cartons, souhaitons qu'il prenne corps et âme pour notre plaisir.

En attendant, ce quatrième album enregistré avec l'orchestre parisien Symphonifilm et illustré dans le même esprit par les photos noir et blanc de David Bross est disponible sur le site Internet  www.poupart-taussat.com   avant de sortir dans les bacs en mars.

R.B / Gazette

 
 
Notre humble artiste sort un nouvel album
16/12/2009

Bonjour à tous, à l'heure où tous les petits labels de musique font faillite et où seuls les majors subsistent nous imposants des artistes "kleenex"... j'ose sortir mon nouvel album "Leave" dans lequel je suis accompagné par l'orchestre à corde Symphonifilm. C'est une sorte de musique de film sans film... un projet ambitieux de par sa nature, le nombre de musiciens et le style instrumental  qui décidément est à l'opposé de ce qu'il faudrait faire pour réussir...
Il est bon de rappeler que quelques centaines d'exemplaires vendus suffisent à monter des projets de qualité même si on n'en vit pas.
Donc, si ma musique vous plaît et que vous pouvez faire connaître et apprécier par vos amis, n'hésitez pas à faire suivre le message, vous rendre sur mon site et laisser votre avis...
Si vous n'aimer pas (si, si, c'est possible) tout n'est pas perdu. Faites passer ce message à vos amis jurés... Le CD est disponible dès à présent. Vous pouvez le commander soit sur mon site soit directement par l'intermédiaire de mon agent exclusif et grassement payé... Agnès.
Bonne chance Damien! Tu le mérite grandement!

C.G / Petit journal

 
 
Damien sort son quatrième album
28/09/2010

Compositeur et pianiste de talent, Damien Poupart-Taussat a trente ans de pratique et a déjà enregistré plusieurs albums dans différents styles. Mais il poursuit son rêve de composer des musiques de films avec un quatrième album pour lequel il s'est fait accompagner d'un orchestre à cordes de dix-neuf musiciens.

Damien a fait ses gammes dès l'âge de 4 ans dans les écoles de musique, avant d'entrer en classe de composition au conservatoire de Bordeaux et d'obtenir un DEUG de musicologie à l'université. Durant dix ans, il dirige l'école de musique de Carbonne, mais à temps perdu il continue de composer et reste toujours inspiré par les musiques d'Ennio Morricone ou de John Barry. La musique, qu'il a mise de côté en créant une société d'infographie à Toulouse avec son cousin (Antoine Poupart) tient encore une grande place dans sa vie.

  • Enregistrements de nuit

Pour ce quatrième album, c'est à son domicile à Aurignac et dans sa salle spécialisée qu'il a enregistré le piano dans un premier temps, « la nuit, dit-il, pour limiter les sources de bruits ». Puis grâce à Internet, ils 'est rapproché de l'orchestre Symphonifilm des spécialistes des studios et c'est donc à Paris qu'il est parti enregistrer dans des conditions idéales avec cet orchestre à cordes.

« Ce ne fut que du bonheur, voir d'excellents musiciens interpréter votre musique, et peaufiner tout ça en studio l'enregistrement fut une partie de plaisir », explique-il. Cet album intitulé Leave (le CD est disponible à l'office de tourisme d'Aurignac) se compose de treize morceaux dans cette ambiance de musique de films qui lui est chère.

  • Concert à Saint-Gaudens en mars

Damien Poupart Taussat va revivre ce plaisir de jouer avec des cordes mais en public, cette fois, les 10 et 11 mars prochains à Saint-Gaudens. Ce concert sera chorégraphié avec la troupe de danseurs de Jezabel Amaya, professeur à l'école de danse d'Aurignac. Comme quoi les talents se rencontrent.

La dépèche

© 2017 by Forest Records - Damien Poupart-Taussat / France / contact@poupart-taussat.com / 06.71.10.58.99

  • Grey Facebook Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon